Traitement en cours
Producteur d'archives

Lenoir, Noëlle (1948-....)

Haut de page

Description

Forme autorisée du nom
Lenoir, Noëlle (1948-....)
Type de producteur
Personne
Identifiant
ISNI 0000 0001 0885 2804
Dates d'existence
27 avril 1948 - aujourd'hui
Histoire

Nöelle Lenoir est née le 27 avril 1948. Elle a une formation de juriste à l’Institut des sciences politiques à Paris. De 1972 à 1982, Noëlle Lenoir est juriste au Sénat, puis poursuit sa carrière à la Commission nationale de l’informatique et des libertés. En 1984, elle devient nommée maître des requêtes au Conseil d’État (tour extérieur). Elle intègre le ministère de la Justice en 1988 en tant que directrice de cabinet. De 1990 à 1991, Noëlle Lenoir est chargée de mission auprès du Premier ministre Michel Rocard et écrit le rapport Aux frontières de la vie : une éthique biomédicale à la française. Elle est ensuite nommée au Conseil constitutionnel par le président de l’Assemblée nationale, Henri Emmanuelli, de 1992 à 2001. Elle accède au titre de présidente du Conseil international de bioéthique (CIB) de l'UNESCO, où elle participe à un projet de loi sur la bioéthique adoptée en 1994 et à l’élaboration d’une Déclaration universelle sur le génome humain et les droits de l’Homme en 1998. De 1991 à 2001, elle est membre du Groupe européen d’éthique des sciences et technologies nouvelles (GEE) de la Commission européenne et en devient présidente à partir de 1994. Conseillère d'État en 2001, Noëlle Lenoir enseigne à la faculté de droit de Columbia (New-York) et intègre le barreau de Paris. Elle travaille ensuite comme ministre des Affaires étrangères sous le Gouvernement Raffarin et comme secrétaire générale de la coopération franco-allemande de 2002 à 2004. Noëlle Lenoir crée et préside le Cercle des Européens en 2004. De 2004 à 2012, elle est à la fois avocate associée au barreau de Paris, dans plusieurs cabinets, arbitre à la Chambre de commerce internationale (CCI) et membre du groupe d’experts de haut niveau sur le droit des sociétés à la Communauté européenne (CE). De 2012 à 2014, elle est déontologue à l’Assemblée nationale. Elle est professeur affiliée à la Haute Ecole de commerce (HEC) et préside l’Institut de l’Europe de HEC. Elle enseigne également le droit de la concurrence à Paris 1-Sorbonne et, en tant que maître de conférences, le droit public à l’Institut d’études politiques (Sciences-po) de Paris. Noëlle Lenoir a des fonctions d’administrateur chez Valeo (2009), à la Compagnie des Alpes (2012) et chez Generali France (entre 2008 et 2014). Elle exerce différents mandats en tant qu’élue locale à Valmondois (1977) dans le Val-d'Oise, maire de Valmondois (de 1989 à 1995 et de 2008 à 2010) et comme conseillère municipale à Valmondois à partir de 2010.

Lieux

Valmondois
Valmondois (Val-d'Oise) de 2008 à 2010
Maire de Valmondois

Valmondois
Valmondois (Val-d'Oise) de 1989 à 1995
Maire de Valmondois

Activités

avocat

juriste

élu local

ministre de 2002 à 2004
Ministre déléguée aux Affaires européennes auprès du ministre des Affaires étrangères (2e gouvernement Jean-Pierre Raffarin)

chargé de mission au cabinet du Premier ministre de 1990 à 1991
Chargée d’une mission auprès du Premier ministre (Michel Rocard) sur le droit de la bioéthique et des sciences de la vie. En position de délégation

membre de cabinet ministériel de 1988 à 1991
Directrice du cabinet du garde des Sceaux, ministre de la Justice (Pierre Arpaillange)

administrateur de 1980 à 1984
Administrateur au Sénat.

Sources de la notice

Drago Roland, Imbert Jean, Tulard Jean, Monnier François, Dictionnaire biographique des membres du Conseil d'État : 1799-2002, Paris, Éditions Fayard, 2004, 998 p.

Notice Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/No%C3%ABlle_Lenoir

Liens entre producteurs


Les dates affichées sont celles de la relation entre les producteurs.
Lenoir, Noëlle (1948-....)
  • Administratrice au Sénat au service des collectivités locales puis à la commission des lois (1972-1980) Administratrice principale au Sénat (1980-23 octobre 1984).
  • Directrice de la Réglementation à la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL)
  • Rapporteur à la 5e sous-section du Contentieux du Conseil d’État (23 octobre 1984-10 septembre 1985, 1er mai 1991-25 février 1992), commissaire du Gouvernement près l’Assemblée du Contentieux et les autres formations de jugement du Conseil d’État (2 avril-2 novembre 1988), réintègre le Conseil d’État à la section du Contentieux (12 mars-1er novembre 2001)
  • Commissaire du Gouvernement à la commission spéciale de cassation des pensions adjointe au Conseil d’État (10 septembre 1985-1er décembre 1987) Assesseur suppléant à la commission spéciale de cassation des pensions adjointe au Conseil d’État (8 juin - 2 novembre 1988)
  • Rapporteur à la section des Travaux publics (1er décembre 1987-2 avril 1988, 1er mai 1991-25 février 1992)
  • Directrice du cabinet du garde des Sceaux, ministre de la Justice (Pierre Arpaillange)
  • Chargée d’une mission auprès du Premier ministre (Michel Rocard) sur le droit de la bioéthique et des sciences de la vie. En position de délégation.
  • Membre du Conseil constitutionnel, nommée par le président de l’Assemblée nationale (Henri Emmanuelli)
  • Présidente du Comité international de bioéthique de l’UNESCO (septembre 1993-31 décembre 1998), membre d’honneur du Comité international de bioéthique de l’UNESCO (depuis le 1er janvier 1999)
  • Présidente du comité consultatif de déontologie et d’éthique de l’Institut de recherche pour le développement (IRD)
  • Déontologue de l’Assemblée nationale

Ce producteur dans des sites extérieurs

Notice de la bibliothèque nationale de France
27/04/1948 Lenoir, Noëlle (1948-....) : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb14048226q
Télécharger la notice
Permalien