Traitement en cours
Producteur d'archives

Ernouf, Jean-Auguste (1753-1827)

Haut de page

Description

Forme autorisée du nom
Ernouf, Jean-Auguste (1753-1827)
Autres formes du nom

Général Ernouf, Jean-Auguste (1753-1827)

Ernouf, Jean-Auguste (1753-1827 ; baron)

Ernouf, Jean-Auguste (1753-1827 ; comte)

Type de producteur
Personne
Identifiant
ISNI 0000 0000 0470 1702
Dates d'existence
28 août 1753 - 12 septembre 1827
Histoire

Jean-Auguste Ernouf (1753-1827) est né à Alençon le 28 août 1753. En 1791, il entre comme lieutenant au 1er bataillon de volontaires de l’Orne, et il rejoint l’armée du Nord comme aide de camp du général Berthel. Une manœuvre habile contre le camp anglais qui bloquait Bergues lui vaut, le 20 septembre 1793, le grade de général de brigade. Le 12 novembre de la même année, il est nommé général de division, mais le 8 décembre, il est suspendu. Le 4 janvier 1794, il est mis en état d’arrestation, mais le 22 mars, il reprend ses activités en qualité de chef d’état-major de Jourdan à l’armée de la Moselle.

Le 12 septembre 1797, il est nommé directeur du dépôt de la guerre. Il reprend du service actif en 1798 à l’armée de Mayence puis à celle du Danube où il commande par intérim après le départ de Jourdan. A la fin de 1799, il est fait inspecteur général d’infanterie à l’armée d’Italie. Le 24 février 1803, il est nommé capitaine général de la Guadeloupe. En 1810, il doit faire face à une invasion menée par les troupes anglaises. Mais le 5 février 1810, il est contraint de capituler. Prisonnier de guerre en Angleterre, il obtient de rentrer en France pour raison de santé. Le 18 juillet 1811, il est arrêté et traduit pour sa capitulation devant une commission d’enquête présidée par Moncey qui le renvoie devant la Haute Cour impériale. Renvoyé ensuite devant la Cour de cassation, il est mis en liberté provisoire, le 21 janvier 1814, et éloigné de Paris.

Il se rallie à la Restauration, est élu député de l’Orne en août 1815, créé baron en 1816. Elu député de la Moselle en octobre 1816, il reçoit le titre de comte, deux mois plus tard.

Il meurt en 1827 à Paris.

Lieux

Alençon
Alençon (Orne)

Angleterre
Royaume-Uni

Guadeloupe
Guadeloupe (département)

Mayence
Mayence (Allemagne)

Moselle
Moselle (Lorraine , département)

Orne
Orne (Basse-Normandie , département)

Activités

député de 1815 à 1818

inspecteur général de 1799 à 1803

officier général de 1793 à 1793

Sources de la notice

Arch. nat., 185 AP : papiers du général Jean-Auguste Ernouf

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Ernouf

Six (Georges), Dictionnaire biographique des généraux et amiraux français de la Révolution et de l'Empire (1792-1814), 1934, t. I, p. 424-425.

Tulard (Jean) (dir.), Dictionnaire Napoléon, Fayard, 1999, vol. 1, p. 735.

Robert (Adolphe) et Cougny (Gaston) (dir.), Dictionnaire des parlementaires français, 1890, vol. 2, p. 558-559.

Notice BnF : FRBNF15319243

Liens entre producteurs


Les dates affichées sont celles de la relation entre les producteurs.
Ernouf, Jean-Auguste (1753-1827)
  • Le général Ambert est le lieutenant du capitaine général de la Guadeloupe Ernouf entre 1803 et sa destitution en 1808.

Ce producteur dans des sites extérieurs

Notice de la bibliothèque nationale de France
28/08/1753 - 12/09/1827 Ernouf, Jean-Augustin (1753-1827) : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb15319243k
Lien vers la notice d'autorité BnF.
Notice Wikipédia
28/08/1753 - 12/09/1827 Jean Ernouf : https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Ernouf
Lien vers la notice Wikipédia.
Télécharger la notice
Permalien