Traitement en cours
Producteur d'archives

Gouvion-Saint-Cyr, Laurent (1764-1830)

Haut de page

Description

Forme autorisée du nom
Gouvion-Saint-Cyr, Laurent (1764-1830)
Autres formes du nom

Gouvion, Laurent (1764-1830)

Maréchal de Gouvion-Saint-Cyr, Laurent (1764-1830)

Gouvion-Saint-Cyr, Laurent (1764-1830 ; marquis de)

Gouvion-Saint-Cyr, Laurent (1764-1830 ; comte de)

Type de producteur
Personne
Identifiant
ISNI 0000 0001 1696 6908
Dates d'existence
13 avril 1764 - 17 mars 1830
Histoire

Né à Toul en 1764, Laurent Gouvion parcourt l’Italie pour apprendre à dessiner et revient à Paris en 1784.

Le 1er septembre 1792, il s’engage au 1er bataillon de chasseurs républicains en joignant à son nom celui de sa mère. Nommé capitaine le 1er novembre, il prend part à la campagne de l’armée du Rhin, se fait distinguer par Custine qui le nomme adjoint à l’adjudant général du génie Gay de Vernon. Général de brigade le 5 juin 1794, il se distingue en juillet au siège de Mayence. Placé en 1798 sous les ordres de Masséna à l’armée d’Italie, il a des ennuis avec les consuls de Rome. Après un passage à l’armée de Mayence et à l’armée du Danube, il réintégre l’armée d’Italie. Gouverneur de Gênes en septembre 1799, il défait les Autrichiens à Albano, le 15 décembre. En 1800, il commande l’armée du Rhin jusqu’à l’arrivée de Moreau, s’empare de Fribourg et contribue à la victoire d’Hohenlinden. Après Marengo, il est nommé conseiller d’État (section de la guerre), le 22 septembre 1800. Il reçoit ensuite le commandement des troupes dans les opérations contre le Portugal (1801). Ambassadeur en Espagne le 2 novembre, il commande l’armée destinée à occuper le golfe de Tarente en 1803. Il fait en 1805 la campagne d’Italie contre l’archiduc Charles. En 1808 et 1809, il fait campagne en Espagne. Envoyé en 1812 dans la Grande Armée, il est créé maréchal et comte d’Empire. Durant la campagne de 1813, il défend Dresde contre l’armée de Schwartzenberg.

Prisonnier, il ne rentre en France qu’en 1814. Louis XVIII le nomme pair de France. Pendant les Cent-Jours, il est nommé commandant des troupes d’Orléans. Au retour de Louis XVIII (8 juillet 1815), il remplace Davout au ministère de la Guerre jusqu’au 12 septembre. Rappelé au pouvoir en 1817 après avoir été nommé marquis, il est ministre de la Marine (23 février-11 septembre) puis à nouveau de la Guerre (12 septembre 1817-18 novembre 1819). Il démissionne pour raisons de santé et se retire sur ses terres.

Il meurt à Hyères le 17 mars 1830.

Lieux

Dresde
Dresde (Allemagne)

Fribourg
Fribourg (Suisse)

Gênes
Gênes (Italie)

Hyères
Hyères (Var)

Toul
Toul (Meurthe-et-Moselle)

Activités

officier général

ministre de 1815 à 1819

Sources de la notice

Arch. nat., 190 AP : fonds Gouvion-Saint-Cyr

http://data.bnf.fr/11905597/laurent_de_gouvion-saint-cyr/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Laurent_de_Gouvion-Saint-Cyr

Tulard (Jean) (dir.), Dictionnaire Napoléon, Fayard, 1999, vol. 1, p. 886 à 888.

Yvert (Benoît) (dir.), Dictionnaire des ministres (1789-1989), Perrin, 1990, p. 136-137.

Liens entre producteurs


Les dates affichées sont celles de la relation entre les producteurs.
Gouvion-Saint-Cyr, Laurent (1764-1830)
Successeur
  • Gouvion-Saint-Cyr précède Clarke au ministère de la Guerre jusqu'au 26 septembre 1815 puis lui succède le 12 septembre 1817.
  • Ministère de la Guerre.

Ce producteur dans des sites extérieurs

Notice de la bibliothèque nationale de France
13/04/1764 - 17/03/1830 Gouvion-Saint-Cyr, Laurent (1764-1830) : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb15324770v
Lien vers la notice d'autorité BnF.
Notice Wikipédia
13/04/1764 - 17/03/1830 Laurent de Gouvion-Saint-Cyr : https://fr.wikipedia.org/wiki/Laurent_de_Gouvion-Saint-Cyr
Lien vers la notice Wikipédia.
Télécharger la notice
Permalien