Traitement en cours
Producteur d'archives

Talleyrand-Périgord, Charles-Maurice de (1754-1838)

Haut de page

Description

Forme autorisée du nom
Talleyrand-Périgord, Charles-Maurice de (1754-1838)
Autres formes du nom

Autun, Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord (1754-1838 ; évêque d')

Talleyrand-Périgord, Charles-Maurice (1754-1838 ; duc de)

Bénévent, Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord (1754-1838 ; prince de)

Talleyrand, Charles-Maurice de (1754-1838)

Type de producteur
Personne
Identifiant de l'entité
ISNI 0000 0001 2145 1837
Dates d'existence
2 février 1754 - 17 mai 1838
Histoire

Destiné par sa famille à l’état ecclésiastique, Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord (1754-1838) devient en 1780 agent général du clergé de France et en 1788 évêque d’Autun. Membre de l’Assemblée des notables, il devient député de son diocèse aux Etats-Généraux. Partisan de la Révolution, il célébre, le 14 juillet 1790, la messe au Champ-de-Mars lors de la Fête de la Fédération, prête serment à la Constitution civile du clergé, se démet de son évêché et sacre les évêques constitutionnels de l’Aisne et du Finistère, ce qui lui vaut l’excommunication.

Envoyé à Londres sous la Législative pour diverses missions, puis expulsé d’Angleterre, il part en février 1794 pour les Etats-Unis, gagne ensuite Hambourg et Amsterdam. Un décret de la Convention du 4 septembre 1795 lui permet de rentrer en France.

Ministre des Relations extérieures du 15 juillet 1797 au 20 juillet 1799, il reprend son portefuille après le coup d’Etat de Brumaire et ne le quitte que le 9 août 1807. Lors de la signature du Concordat, Pie VII lève l’excommunication prononcée contre lui et lui remet un bref de sécularisation qui lui permet d’épouser Mme Grand. Négociateur à Lunéville, Amiens, Presbourg, Tilsitt, Talleyrand est fait grand chambellan en 1804 et prince de Bénévent en 1806.

Tombé en disgrâce, il contribue au retour des Bourbons et est, lors du retour de Louis XVIII , nommé ministre des Affaires étrangères et envoyé au Congrès de Vienne pour négocier avec les alliés. Il refuse toute fonction pendant les Cent-Jours. Il reprend son portefeuille le 9 juillet 1815 mais l’abandonne le 26 septembre pour la place de grand chambellan. Il joue un rôle fort secondaire sous la Restauration. Nommé ambassadeur à Londres en septembre 1830, il négocie une alliance franco-anglaise. Rappelé sur sa demande en novembre 1834, il meurt à Paris le 17 mai 1838.

Lieux
Autun (Saône-et-Loire)
Londres (Royaume-Uni)
Etats-Unis
Hambourg (Allemagne)
Amsterdam (Pays-Bas)
Autriche
Activités

ambassadeur
Ambassadeur de France à Londres en 1830.

député

ministre
Talleyrand fut ministre des Relations extérieures du 15 juillet 1797 au 20 juillet 1799 puis du 22 novembre 1799 au 9 août 1807. En 1814, il est nommé ministre des Affaires étrangères, portefeuille qu'il reprend du 9 juillet au 26 septembre 1815.

président du Conseil de 9 juillet 1815 à 26 septembre 1815

évêque de 1788 à 1801
Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord fut évêque d'Autun.

Sources de la notice

Archives nationales, fonds Talleyrand : 215 AP.

Notice BnF : FRBNF11925965

Tulard (Jean) (dir.), Dictionnaire Napoléon, Fayard, 1999, vol. 2, 829-834.

Yvert (Benoît), Dictionnaire des ministres 1789-1989, Perrin, 1990, p. 85-87.

Notice Wikipedia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Charles-Maurice_de_Talleyrand-Périgord

Liens entre producteurs


Les dates affichées sont celles de la relation entre les producteurs.
Talleyrand-Périgord, Charles-Maurice de (1754-1838)
Successeur
  • Armand-Augustin de Caulaincourt prend la suite de Talleyrand au ministère des Affaires étrangères entre le 21 mars et le 8 juillet 1815.

Ce producteur dans des sites extérieurs

Notice Wikipédia
02/02/1754 - 17/05/1838 Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord : https://fr.wikipedia.org/wiki/Charles-Maurice_de_Talleyrand-Périgord
Lien vers la notice Wikipédia
Notice de la bibliothèque nationale de France
02/02/1754 - 17/05/1838 Talleyrand-Périgord, Charles-Maurice de (1754-1838) : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb11925965j
Lien vers la notice d'autorité BnF.

Communication importante concernant les commandes. Cliquez ici

Télécharger la notice
Permalien