Traitement en cours
Producteur d'archives

Lamarque, Maximilien (1770-1832)

Haut de page

Description

Forme autorisée du nom
Lamarque, Maximilien (1770-1832)
Autres formes du nom

Lamarque, Jean-Maximilien (1770-1832 ; général)

Lamarque, Jean-Maximilien (1770-1832 ; comte)

Lamarque, Général (1770-1832)

Type de producteur
Personne
Identifiant de l'entité
ISNI 0000 0001 2117 8682
Dates d'existence
22 juillet 1770 - 1er juin 1832
Histoire

Maximilien Lamarque (1770-1832) est né à Saint-Sever (Landes) le 22 juillet 1770 dauns une famille aisée : son père Pierre-Joseph Lamarque (1733-1802) est avocat au Parlement et est élu député du Tiers-État aux États généraux de 1789, puis fait partie de l’Assemblée nationale Constituante ; son oncle Jean-Jacques Lamarque (1737-1809), a été prieur du couvent des Jacobins de Saint-Sever avant de devenir directeur du grand séminaire de Dax, puis vicaire général du diocèse.

Lamarque rejoint son père à Paris en 1790 et s’enrôle à 19 ans en 1792 comme simple soldat. Au début de 1793 il est au 4e bataillon de volontaires des Landes et monte rapidement les grades : le 13 mai, il est nommé capitaine de grenadiers dans la fameuse colonne infernale de la Tour d'Auvergne à l’armée des Pyrénées occidentales. Il s'y distingue particulièrement en investissant le 24 juillet 1794, avec des effectifs réduits, la place de Fontarabie. Le 21 thermidor an II, il est promu chef de bataillon et sert dans l’armée du Rhin. Il est promu adjudant-général chef de brigade le 14 mai 1795. Il gagne son grade de général de brigade en 1801 en se couvrant de gloire à la bataille Hohenlinden. Il participe par la suite aux campagnes de l'armée impériale, se distinguant en particulier à Austerlitz où il commande une brigade du 7e corps du maréchal Augereau. Il quitte alors la Grande Armée pour suivre, avec le maréchal Masséna, Joseph Bonaparte en Italie, et il participe au siège de Gaëte (1806). Installé sur le trône de Naples, Joseph, le 6 décembre 1807, nomme Maximilien Lamarque son chef d’état-major, avec rang de général de division.

Lamarque s’empare le 5 octobre 1808 de Capri, forçant Hudson Lowe à capituler le 17. Commandant la 4e division de l’armée d’Italie sous Eugène de Beauharnais, puis la 2e division du corps de droite sous Macdonald, Lamarque force le passage vers l’Autriche à la bataille de la Piave, le 8 mai 1809, il participe à la bataille de Prewald, le 16 et à la prise de Laibach, le 22 et il s’illustre à Wagram, le 6 juillet. Envoyé à Anvers que menaçait une expédition anglaise, il est redemandé par Murat qui l’emploie en Calabre en 1810.

Baron d’Empire le 4 juin 1810, le général Lamarque est employé en Espagne comme commandant la Haute-Catalogne à la place de Baraguey-d’Hilliers, à partir de 1811. La première Restauration le fait chevalier de Saint-Louis (1814) mais le laisse en disponibilité. Au retour de l’île d’Elbe, l’empereur le nomme gouverneur de Paris et en mai, commandant en chef de l’armée de la Loire et des 12e, 13e et 22e divisions militaires. Vainqueur à Rocheservière le 20 juin 1815, il oblige les chefs vendéens à signer la paix à Cholet le 26. Il reste en fonction à l’armée de la Loire, sous le commandement du prince d’Eckmühl, après le retour de Louis XVIII, le 8 juillet. Proscrit par l’ordonnance du 24, il cesse ses fonctions le 28.

Exilé à partir de janvier 1816 à Bruxelles puis à Amsterdam, le général Lamarque rentre en France en 1818. Dix ans après, il est élu député de Mont-de-Marsan et il signe l’adresse des 221. Il se fait remarquer comme orateur de l’opposition sous la monarchie de Juillet, demandant notamment la réunion de la Belgique à la France, l’abrogation des traités de 1815 et la reconstitution de la Pologne. Il est très populaire quand le choléra l’emporte en 1832. Ses funérailles sont le signal de l’insurrection républicaine et provoquent les sanglantes émeutes des 5 et 6 juin 1832.

Le général Lamarque a laissé des Souvenirs, publiés après sa mort en 1835-1836.

Lieux
Saint-Sever (Landes)
Espagne
Italie
Paris (France)
Cholet (Maine-et-Loire)
Bruxelles (Belgique)
Amsterdam (Pays-Bas)
Landes (Aquitaine , département)
Activités

gouverneur
Lamarque est gouverneur de Paris pendant les Cent-Jours.

officier (armée)

officier général

député de 1828 à 1er juin 1832
Lamarque est député de Mont-de-Marsan en 1828 à 1832.

Sources de la notice

Archives nationales, fonds Lamarque : 566 AP.

Robert (Adolphe), Bourloton (Edgar) et Cougny (Gaston), Dictionnaire des parlementaires français, 1891, t. III, p. 552-553.

Tulard (Jean) (dir.), Dictionnaire Napoléon, Fayard, 1999, vol. 2, p. 140.

Notice BnF : FRBNF11950784

Notice Wikipedia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Maximilien_Lamarque

Liens entre producteurs

Les dates affichées sont celles de la relation entre les producteurs.
Lamarque, Maximilien (1770-1832)

Ce producteur dans des sites extérieurs

Notice Wikipédia
22/07/1770 - 01/06/1832 Jean Maximilien Lamarque : https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Maximilien_Lamarque
Lien vers la notice Wikipédia
Notice de la bibliothèque nationale de France
22/07/1770 - 01/06/1832 Lamarque, Maximilien : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30725095q
Lien vers la notice d'autorité BnF.

Communication importante concernant les commandes. Cliquez ici

Télécharger la notice
Permalien