Traitement en cours
Producteur d'archives

Cassin, René (1887-1976)

Haut de page

Description

Forme autorisée du nom
Cassin, René (1887-1976)
Type de producteur
Personne
Identifiant de l'entité
ISNI 0000 0001 1747 5342
Dates d'existence
5 octobre 1887 - 20 février 1976
Histoire

Né en 1887, René Cassin est licencié ès lettres en 1908, docteur en droit dès 1913 et avocat au barreau de Paris. Mobilisé en 1914, il est très grièvement blessé dans les premiers engagements. Réformé, il est nommé chargé de cours à la faculté de droit de Marseille en 1916. Agrégé de l’Université en 1919, il enseigne successivement à Lille et à Paris. Avant même la fin de la Grande Guerre, il jette les bases du mouvement combattant, fonde l’Union fédérale en 1918 et siège dans la délégation française à la Société des Nations comme représentant des associations d’anciens combattants, de 1924 à 1938. En 1939, il se dévoue au Commissariat national à l’Information, que dirige Jean Giraudoux, et à l’œuvre du Secours national. A Bordeaux, où le gouvernement s’est replié, il apprend l’appel du 18 juin et s’embarque pour l’Angleterre. Conseiller juridique de la France Libre, René Cassin exerce successivement les fonctions de secrétaire du Conseil de défense de l’Empire et de commissaire à la Justice et à l’Instruction publique au sein du Comité national français de Libération nationale. Il gagne Alger en octobre 1943 pour présider, à l’Assemblée consultative provisoire, la Commission de législation et de réforme de l’État. De retour à Paris en 1944, il se voit confier par le général de Gaulle la vice-présidence du Conseil d’État, qu’il assume jusqu’en 1960, tout en présidant le Conseil d’administration de l’École nationale d’administration. Délégué de la France à la Commission des crimes de guerre des Nations unies, il joue un rôle essentiel lors de l’élaboration de la Déclaration universelle des droits de l’homme, adoptée en 1948. Il siège encore à l’Organisation des Nations unies pour l’Education, la Science et la Culture (Unesco), à la Confédération internationale du travail et à la Cour européenne des droits de l’homme, qu’il préside de 1965 à 1969. Élu à l’Académie des sciences morales et politiques en 1947, membre du Conseil constitutionnel en 1960, René Cassin se voit décerner en 1968 le Prix Nobel de la Paix. Il fonde alors à Strasbourg l’Institut international des droits de l’homme. Il disparaît le 20 février 1976.

Activités

diplomate de 1924 à 1938
- représentant de la France à la Société des Nations.

enseignant de 1916 à 20 février 1976

juriste de 1914 à 20 février 1976

Sources de la notice

- Archives nationales : fonds René Cassin (382AP) ; archives des vice-présidents du Conseil d'État (20080196/1-78).

- Notice BNf n°FRBNF10234328.

- Notice wikipédia https://fr.wikipedia.org/wiki/Ren%C3%A9_Cassin

- Notice Conseil d'État : http://www.conseil-etat.fr/Conseil-d-Etat/Histoire-Patrimoine/Histoire-d-une-institution/Ses-grandes-figures/Rene-Cassin

Liens entre producteurs


Les dates affichées sont celles de la relation entre les producteurs.
Cassin, René (1887-1976)

Ce producteur dans des sites extérieurs

Notice de la bibliothèque nationale de France
05/10/1887 - 20/02/1976 Cassin, René : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb102343289
Lien vers la notice d'autorité BnF
Notice Wikipédia
05/10/1887 - 20/02/1976 René Cassin : https://fr.wikipedia.org/wiki/Ren%C3%A9_Cassin
Lien vers la notice Wikipédia

Communication importante concernant les commandes. Cliquez ici

Télécharger la notice
Permalien