Traitement en cours
Producteur d'archives

Lyautey, Hubert (1854-1934 ; maréchal)

Haut de page

Description

Forme autorisée du nom
Lyautey, Hubert (1854-1934 ; maréchal)
Autres formes du nom

Lyautey, Louis-Hubert (1854-1934) de 17 novembre 1854 à 27 juillet 1934

Lyautey, Louis-Hubert Gonzalve (1854-1934) de 17 novembre 1854 à 27 juillet 1934

Lyautey, Hubert-Louis (1854-1934) de 17 novembre 1854 à 27 juillet 1934

Type de producteur
Personne
Identifiant de l'entité
ISNI 0000 0001 2132 6462
Dates d'existence
17 novembre 1854 - 27 juillet 1934
Histoire

Hubert Lyautey (1854-1934) est issu d'une famille de militaire, son arrière grand père Pierre Lyautey a été chef des armées de Napoléon et son grand père Hubert-Joseph Lyautey général de division d'artillerie durant le second Empire.

Bachelier en 1872, il intègre l'École militiare de Saint-Cyr (1873) avant d'être admis à l'École d'application d'État-major (1876).

Promu lieutenant (1877), il est d'abord affecté au 20e régiment de chasseurs à cheval à Rambouillet puis muté à Chateaudun. Il rejoint par la suite le 2e régiment de Hussard (1880) avant d'être transféré en Algérie. Durant cette période, il se passionne pour la culture arabe et s'intéresse aux questions coloniales jugeant la politique coloniale française inadaptée.

Promu capitaine (1882), il est muté dans les vosges. L'année suivante il devient l'aide de camp du général L'Hotte, inspecteur général de la cavalerie qu'il suit dans ses différentes affectations durant 4 ans (1883-1887).

Après plusieurs affectations à Gray puis à Meaux il est nommé en Indochine (1894) où il occupe le poste de Chef d'état-major du colonel Gallieni et prend part à plusieurs expéditions. Par la suite directeur du cabinet militaire d'Armand Rousseau, gouverneur général de l'Indochine, il approfondit ses connaissances sur les questions politiques. Il retrouve par la suite Gallieni à Madagascar (1897) et s'occupe de la pacification du nord-ouest de l'île.

Promu colonel (1900) et rentré en France (1902), il est appelé en 1903 dans le Sud-Oranais par Jonnart, gouverneur général de l'Algérie, et prend le commandement du territoire d'Aïn-Sefra, où il est promu général de brigade. Il prend donc le commandement de la subdivision d'Aïn-Sefra (1906) puis celui de la division d'Oran, et devient ensuite haut-commissaire du gouvernement pour la zone marocaine de la région d'Oudjda (1907).

Placé à la tête du 10e corps d'armée à Rennes (1910), les graves événements de Fez, en avril 1912, le désignent comme commissaire résident général de la République au Maroc. De cette époque date l'œuvre militaire, politique et économique que Lyautey accomplit dans le protectorat.

Lors de la déclaration de guerre, en août 1914, sa politique, à la fois prudente et hardie, réussit à sauver le Maroc de l'action allemande, à étendre les limites de la zone soumise, à fournir en outre à la métropole des troupes, des ouvriers et un important ravitaillement.

En décembre 1916, Aristide Briand lui propose le poste de ministre de la Guerre, poste qu'il occupe jusqu'en mars 1917 avant de rejoindre de nouveau le Maroc. Durant 8 ans jusqu'en 1925, il va continuer de développer l'activité politique et économique du pays entouré d'un certain nombre de collaborateurs dont : Wladimir d'Ormesson, Gaston Palewski, le colonel Huot, Georges Spillmann, François de La Rocque mais aussi Charles Noguès ou Robert Billecard.

Élevé à la dignité de maréchal de France en 1921, Lyautey ne quitte le Maroc qu'en 1925, après avoir ecarté la menace des forces d'Abd El krim dans le Rif. Opposé au gouvernement français dans la conduite de ces opérations dans le Rif, il est désavoué par celui-ci à son retour en France.

Retiré de la vie militaire il accepte cependant en 1927 le poste de commissaire général de l'exposition coloniale internationale qui se tient à Paris en 1931.

Hubert Lyautey décède le 27 juillet 1934. Inhumé à Rabat (Maroc) sa dépouille est rapatriée en France en 1961 pour être inhumée aux Invalides.

Lieux

Maroc
Algérie
Madagascar

Indochine
Territoires et villes étrangers

Invalides
Paris (France)

Activités

ministre de 11 décembre 1916 à 25 mars 1917
Ministre de la Guerre

officier (armée) de 1877 à 1925

Sources de la notice

- Archives nationales : papiers du maréchal Lyautey (475AP).

- Notice BnF n°FRBNF11913686.

- Notice wikipédia https://fr.wikipedia.org/wiki/Hubert_Lyautey

- Ministère des Armées http://www.cheminsdememoire.gouv.fr/fr/hubert-lyautey

Liens entre producteurs

Les dates affichées sont celles de la relation entre les producteurs.
Lyautey, Hubert (1854-1934 ; maréchal)
  • Épouse d'Hubert Lyautey (1909-1934)

Ce producteur dans des sites extérieurs

Notice Wikipédia
17/11/1854 - 27/07/1934 Hubert Lyautey : https://fr.wikipedia.org/wiki/Hubert_Lyautey
Notice wikipédia
Notice de la bibliothèque nationale de France
17/11/1854 - 27/07/1934 Lyautey, Hubert (1854-1934) : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb119136860
Notice autorité BnF

Communication importante concernant les commandes. Cliquez ici

Télécharger la notice
Permalien