Traitement en cours
Producteur d'archives

Pélissier, Aimable (1794-1864)

Haut de page

Description

Forme autorisée du nom
Pélissier, Aimable (1794-1864)
Autres formes du nom

Pélissier, Aimable Jean Jacques (1794-1864)

Duc de Malakoff (1794-1864)

Pélissier, maréchal (1794-1864)

Type de producteur
Personne
Identifiant de l'entité
ISNI 0000 0001 2123 5253
Dates d'existence
1794 - 1864
Histoire

Formé à l'Académie de La Flèche puis à l'école de Saint-Cyr, dont il ressort avec le grade de sous-lieutenant le 18 mars 1815, Aimable Jean Jacques Pélissier (1794-1864) est incorporé dans l'artillerie de la Maison du roi avant de passer au 57e régiment d'infanterie de ligne, puis à la légion départementale de la Seine-Inférieure. Il est ensuite affecté en janvier 1819 au corps d’état-major.

Lieutenant en août 1820, il participe à la campagne d’Espagne en 1823 comme aide de camp et reçoit les croix de la Légion d'honneur et de Saint-Ferdinand d'Espagne. En 1828, il participe à la campagne de Morée et, à cette occasion, reçoit la croix de Saint-Louis. Il prend part à l’expédition en Algérie de 1830, ce qui lui vaut à son retour le grade de chef d'escadron. Après quelques années à l'état-major à Paris, il est envoyé de nouveau en Algérie en 1839 et dirige pendant trois ans l’état-major de la région d’Oran. Colonel en juillet 1842, il commande l’aile gauche de la bataille d’Isly (14 août 1844). Maréchal de camp en avril 1846, il reçoit, avec le grade de général de division, le commandement de la province d’Oran. Le 10 mai 1851, il exerce l’intérim du gouvernement général. Lors du coup d’État du 2 décembre, il décrète l’état de siège puis organise l’expédition de Kabylie, ce qui lui vaut la médaille militaire (15 août 1852).

Lors de la guerre de Crimée, il reçoit le commandement du 1er corps de l’armée d’Orient et succède comme commandant en chef, le 18 mai 1855, au général Canrobert. La prise de Sébastopol lui vaut le bâton de maréchal (12 septembre 1855) et le titre de duc de Malakoff. Sénateur de droit en tant que maréchal, membre du conseil privé, Pélissier est nommé ambassadeur à Londres en mars 1858. Il se voit ensuite confier le commandement de l’armée d’observation du Rhin lors de la campagne d’Italie. Le 23 novembre 1860, il rejoint Alger comme gouverneur général et y reste jusqu’à sa mort.

Lieux

Sébastopol
Russie

Isly
Maroc de 1844 à 1844

Algérie
Algérie de 1829 à 1864

Activités

militaire

officier (armée)

gouverneur de 1860 à 1864
gouverneur général de l'Algérie

ambassadeur de 1858 à 1859
ambassadeur à Londres

Sources de la notice

État sommaire des fonds d'archives privées. Séries AP et AB XIX, Paris, Centre historique des Archives nationales, 2004, p. 429-430 (notice 235 AP).

Notice d'autorité BnF n° : FRBNF14977504.

Article Aimable Pélissier de Wikipédia en français (http://fr.wikipedia.org/wiki/Aimable_P%C3%A9lissier).

Ce producteur dans des sites extérieurs

Notice Wikipédia
01/01/1794 - 31/12/1864 Aimable Pélissier : https://fr.wikipedia.org/wiki/Aimable_P%C3%A9lissier
Notice wikipédia.
Notice de la bibliothèque nationale de France
01/01/1794 - 31/12/1864 Pélissier, Aimable Jean Jacques (1794-1864) : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb149775045
Notice d'autorité BnF.

Communication importante concernant les commandes. Cliquez ici

Télécharger la notice
Permalien